Sur le Saint-Laurent, à bord d’un bateau cargo, le long de la Côte-Nord

A bord du Bella Desgagnés

Cela faisait longtemps que je rêvais de vivre l’expérience à bord du bateau qui relie les petits villages de la Basse-Côte-Nord. Mais attention, ce n’est pas un bateau de croisière ni un navire conventionnel. C’est un cargo mixte dont la mission principale est de ravitailler les villages isolés, non reliés par la route 138,  et de permettre aux passagers et touristes de vivre une expérience de découverte. Il a été conçu pour la desserte maritime de l’Île d’Anticosti et de la Basse-Côte-Nord.

Autrefois connu sous le nom de Nordik Express, le nouveau bateau, âgé de 5 ans, s’appelle aujourd’hui le Bella Desgagnés. Embarquer à son bord est une aventure insolite qui permet de parcourir une portion du territoire québécois inaccessible autrement. C’est aussi une occasion unique de voyager sur le Saint-Laurent, fleuve puissant à Rimouski qui devient un large golfe à partir de Sept-Îles.

La petite équipe qui œuvre à bord du bateau est sympathique et attentive aux besoins des passagers, les cabines sont confortables et on y mange bien. Il n’y a pas d’activités comme sur un bateau de croisière. A bord, c’est la contemplation qui prévaut, les échanges avec les autres passagers, et la lecture bien sûr. On se sent un peu hors du temps, c’est une expérience à vivre.

Et surtout, c’est très pratique pour qui veut comme moi rejoindre la province voisine de Terre-Neuve. Une fois arrivé à Blanc-Sablon, destination finale du bateau, on peut prendre le traversier qui fait la liaison avec Sainte-Barbe de l’autre côté du détroit de Belle-Isle, pour arriver à Terre-Neuve. Bienvenue sur le « Rock » !


Le trajet du Bella Desgagnés

carte itinéraire N/M Bella Desgagnés

Itinéraire du Bella Desgagnés / Cliquez sur la carte pour l’agrandir

Le bateau part de Rimouski pour rejoindre Blanc-Sablon en 4 jours, c’est le trajet aller (nommé trajet aval). Il fait le même parcours sur le trajet retour (amont), mais en 3 jours comme la marchandise a déjà été livrée en très grande partie à l’aller. Le bateau s’arrête dans les mêmes villages dans les 2 sens, mais à des horaires différents, ce qui permet de découvrir les villages qu’il n’est pas possible de voir à l’aller lorsque les escales sont durant la nuit.

On peut donc embarquer depuis n’importe lequel des villages escales entre Rimouski et Blanc-Sablon, avec son véhicule. Pour ma part, j’embarquais avec mon auto à Natashquan (fin de la route 138, partie asphaltée) jusqu’à Blanc-Sablon, terminus du bateau. De là, j’ai pris le traversier pour rejoindre Terre-Neuve. Ce parcours maritime est donc idéal pour qui veut poursuivre son road trip dans les provinces atlantiques.

Une fois à Blanc-Sablon, je conseille vraiment de faire le bout de la route 138 ouest qui va jusqu’à Vieux-Fort (et qui sera prolongée dans les années à venir jusqu’à La Romaine et ultimement jusqu’à Natashquan. Alors enfin, la Côte-Nord sera entièrement reliée). La route est panoramique et les paysages sont grandioses sur cette partie !

Petite anecdote : le ministre responsable de la Côte Nord, Pierre Arcand, était à bord en même temps que moi et il fera quelques annonces sur de futurs investissements en Côte-Nord, notamment sur l’internet haute vitesse, l’amélioration du réseau cellulaire et la construction d’un tronçon de route !


Les villages de Natashquan à Blanc-Sablon

J’ai embarqué à Natashquan le mercredi à 16h et débarqué à Blanc-Sablon le vendredi à 8h45 du matin. Une aventure de 2 nuits à cheval sur 3 jours dont je garderai un souvenir fort. Les villages durant cette mini-croisière insolite sont :

Natashquan
Le village de Gilles Vigneault. Charme fou, simple et ouvert sur la mer. Les Galets, lieu historique qui nous rappelle l’univers omniprésent de la pêche. Un monde englouti qui n’est plus aujourd’hui. La route asphaltée s’arrête à Natashquan, mais ce n’est pas encore la fin de la route. Elle se prolonge sur 44 km de piste de gravier jusqu’à Kegaska, officiellement fin de la route 138.


Kegaska
Dernier village, le bout de la route 138 Est. Pour le moment, car il est prévu de relier les villages jusqu’à Blanc-Sablon. On en parle depuis longtemps, ça devrait se faire tranquillement dans les prochaines années. Le ministre l’a dit. A noter que le village est anglophone.
Kegaska fin de la route 138


Harrington Harbour
Escale majeure durant la croisière et gros coup de cœur pour ce petit village. On n’y trouve ni route ni voiture, seulement des piétons, des bicyclettes et des Quads qui circulent sur des trottoirs de bois qui font office de rues et qui font tout le décor. Les maisons, les bateaux, les vallonnements, les points de vue sur l’eau charment à leur tour… C’est authentique et beau. Et si en plus on a vu le film La grande séduction dont l’action se déroule ici, cela ajoute un petit quelque chose qui rend la place inimitable. Là-aussi, le village est anglophone (pas comme dans le film). Bon à savoir : le port est directement dans le village, cela permet de profiter pleinement du site !


Tête-à-la-Baleine

Très simple, dégarni, hors du temps aussi. En me promenant sur la grève colorée, j’ai croisé des bateaux de pêche usés par le temps. Pour cette escale, le village est à 11 km du port. On apprécie donc plutôt les paysages des environs.
Bateaux à Tête-à-la-Baleine

Blanc-Sablon
Si la ville (anglophone) n’a rien d’exceptionnel au premier abord, dès qu’on prend un peu de recul, elle s’insère dans un paysage brut qui ne manque pas de caractère. Une fois à Blanc-Sablon, je conseille vivement de faire le bout de la route 138 ouest qui va jusqu’à Vieux-Fort.
carte route 138 ouest

Plus loin, au sud, sur l’autre tronçon de la route 138 Ouest

La route 138 qui va jusqu’à Vieux-Fort est vraiment belle et spectaculaire. Tantôt elle longe le bord de mer, tantôt elle sillonne entre des lacs aux couleurs irréelles dans un décor vallonné. La route se déroule sur 75 km en attendant d’être prolongée jusqu’à La Romaine et ultimement jusqu’à Natashquan. Alors enfin, la Côte-Nord sera entièrement reliée !

Plus loin, côté Labrador
Si vous avez le temps, ça peut valoir la peine d’aller plus au nord, côté Labrador (la frontière n’est qu’à 4 km de Blanc-Sablon). J’ai bien fait une tentative, mais comme le soleil boudait et que les potholes (nids de poule ou encore trous dans la route) semblaient aussi nombreux que profonds, que c’était la basse saison et que tous les sites intéressants étaient fermés (comme le lieu historique national de Red Bay), j’ai révisé mes ambitions et fait demi-tour pour explorer la 138 dans l’autre sens. J’ai bien fait…


Le bateau, aspect technique

Pour ceux intéressés par l’aspect technique du bateau et de la vie à bord, voici quelques infos :

Le bateau
C’est un grand navire cargo-passagers de 6 655 tonnes. Il comprend 8 ponts et peut accueillir 420 personnes dont 39 membres d’équipage et 381 passagers (dont 160 passagers en cabines).
Bateau N/M Bella Desgagnés


Cabines
63 cabines pour un total de 110 lits avec 6 catégories (j’ai testé la catégorie supérieure double, c’est très bien !).
Les cabines ont téléviseur et salle de bains privée.

Repas

Repas à bord du Bella Desgagnés
Pour les personnes en forfait, les repas sont servis au restaurant au pont 4 et sont de bonne qualité. Il y a 2 ou 3 services selon la saison. Le petit déjeuner est à la carte. Le déjeuner est une table d’hôte 3 services avec 2 choix de plat principal. Le dîner est une table d’hôte 3 services avec 2 choix d’entrée et 3 choix de plat principal.

A noter que même si vous êtes en forfait avec repas inclus, le service n’est pas inclus. Une enveloppe est laissée sur la table avec l’indication du montant suggéré pour 15, 18 et 20 % pour 3 repas par jour.

Il y a aussi une cafétéria ouverte toute la journée, également au pont 4.
Nourriture quelconque et assez chère.


Animation

Cela se passe au bistro au pont 8, mais hors saison, il n’y a pas grand-chose. Cela se résume à des documentaires sur les villages escales et à la projection d’un film en soirée. Il y a apparemment plus de choses en été, mais attention, cela reste un cargo-mixte et l’activité principale est la contemplation !


Escales

Elles sont en moyenne de 2h, cela dépend des marchandises à livrer et à embarquer. A noter que vous serez autonomes pour les visites. L’animatrice (Sonia cette année) accompagne parfois les visiteurs intéressés pour les orienter et donner quelques commentaires. Durant l’été, des excursions guidées sont proposées par un organisme indépendant, à réserver avant d’embarquer.


Horaires

Attention, le bateau peut avoir du retard et les horaires exacts sont confirmés au jour le jour.


Communications

C’est l’occasion de déconnecter car le Wi-fi et le réseau cellulaire sont indisponibles (du moins entre Natashquan et Blanc-Sablon). La véritable connexion se fait avec le Saint-Laurent et la Côte-Nord 😉


Voiture et chargement

Ce qui est intéressant et pratique c’est de pouvoir embarquer son véhicule à bord (moto, voiture, camping-car…). Le véhicule est chargé dans un conteneur que le bras du bateau place au milieu des autres boîtes. Toute la marchandise est chargée et déchargée sur le navire de cette manière.
Chargement voiture sur le Bella Desgagnés


Idée de prix
Pour l’aventure complète depuis Rimouski, trajet aller-retour : à partir de 1 710 $ (taxes incluses) par personne

Pour le tronçon Natashquan / Blanc-Sablon : 775 $ (taxes incluses) par personne pour 3 jours/2 nuits et 5 repas ( plus 350 $ pour la voiture pour le trajet Natashquan / Blanc-Sablon)

Pour en savoir plus
Relais Nordik

Séparateur

Cette aventure fut une expérience extraordinaire, insolite et rare. J’ai été charmé par les paysages de la Basse Côte-Nord et par la façon unique d’aborder la région à bord du bateau ravitailleur le N/M Bella Desgagnés. Enfin, c’est une façon originale pour passer de la province du Québec à la province de Terre-Neuve et Labrador, et ainsi poursuivre son road trip du côté des provinces maritimes.

Interrogez les conseillers de Parcours Canada si, vous aussi, vous souhaitez vivre cette aventure unique dans les bras du majestueux Saint-Laurent et de la belle Côte-Nord.

Et pour ceux qui souhaitent un simple road trip dans cette belle région, voici un bel exemple :
La Côte-Nord, l’autre Québec  – 14 jours


Photos et vidéos © Stéphane Morvan


Stéphane Le Guide
En road trip pour la Grande Traversée des 10 provinces canadiennes, de la mi-mai à la fin octobre 2018.

Suivez-nous sur Instagram !
Suivez-nous sur Facebook !

 

 

Écrit par Mathilde Linossier

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *